Publié dans "Allez savoir"

À l’heure où les cyberattaques se multiplient et sont de plus en plus sophistiquées, l’étude « Resilience Gap »*, publiée en novembre 2018 par Tanium, souligne l’insuffisante résilience des entreprises pour résister aux menaces, et particulièrement en France.

54% des dirigeants français définissent la business résilience comme « la capacité de s’adapter rapidement aux nouvelles opportunités et aux menaces du marché tout en maintenant des activités commerciales continues et en protégeant les personnes, les actifs et la valeur globale de la marque. » Si 97% des sondés affirment que la résilience est importante pour leur organisation, 55% doutent qu’elle soit suffisamment armée pour répondre aux menaces actuelles et à venir, comme les cyberattaques. Quelle est la personne en charge de la business résilience dans leur entreprise ? Les réponses à cette question varient : près d’un tiers (30%) estiment que cette responsabilité devrait incomber au responsable informatique, 17% à chaque employé et 16% au CEO. La disparité dans les réponses révèle une faible maturité sur le sujet.

* 4 022 décideurs interrogés, issus d’organisations d’au moins 1 000 employés, tous secteurs confondus. Étude menée entre juillet et septembre 2018 au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Japon, en France et en Allemagne.

la newsletter du club inhouse

Le meilleur de l'actu RH et industrie chaque mois.

s'inscrire