Publié dans "Allez savoir"

Les commandes sur internet ne cessent d’augmenter et pourtant les colis expédiés ne sont pas intégralement remplis.

Parce que la suppression de cet espace vide représente un enjeu financier et environnemental, Forbes Insights et DS Smith, industriels de l’emballage, ont réalisé une étude sur ce sujet auprès de 370 cadres dirigeants en Europe, Asie-Pacifique, Amérique du Nord et Amérique Latine.

On apprend ainsi que l’espace vide représente 24 % du volume des conteneurs expédiés par bateau, soit, 61 millions de conteneurs EVP (Équivalent Vingt Pieds), par an.

Chaque année, le transport du vide dans les conteneurs acheminés des sites de fabrication aux ports d’arrivée correspond à l’équivalent des émissions de CO2 de la Belgique ou de l’Argentine.

Par ailleurs, 71 % des cadres dirigeants estiment que les consommateurs sont soucieux de l’empreinte environnementale des emballages. Cependant, de nombreuses entreprises n’établissent pas de corrélation avec l’expérience client qu’elles proposent, alors qu’il s’agit d’un vrai vecteur de fidélisation.

Au final, DS Smith estime que 46 milliards de dollars pourraient être économisés chaque année dans le monde, en veillant à la gestion de cet espace vide.

la newsletter du club inhouse

Le meilleur de l'actu RH et industrie chaque mois.

s'inscrire