Publié dans "Allez savoir"

Élan de confiance chez les recruteurs, importance des soft skills, augmentation des postes en freelance, sélection des candidats via l’intelligence artificielle (IA) sont les quatre tendances qui se dégagent de l’étude “Recruiter Sentiment” publiée en juin. Menée par LinkedIn auprès de 600 professionnels du recrutement et des RH, elle révèle que 62 % des sondés sont « très », voire « extrêmement », confiants dans leur capacité à recruter les meilleurs profils.

Côté compétences, pour 66 %, les soft skills sont très importantes, parfois plus que les savoir-faire. Parmi les compétences comportementales les plus prisées : les aptitudes au travail en équipe (49%) et à la collaboration. Une écrasante majorité (97 %) testent au moins de temps en temps les savoir-être des candidats lors du recrutement et 29 % recourent à l’intelligence artificielle. Pour 45% d’entre eux, les machines intelligentes permettent de tester le raisonnement logique et 40 % les utilisent pour identifier plus vite les bons profils.

L’IA représente une tendance forte de l’année. Plus de la moitié des sondés (52 %) l’utilise pour recruter et 84 % sont persuadés que les RH devront, à l’avenir, s’ouvrir à l’IA et l’intégrer.

Autre enseignement : 69 % constatent une augmentation des demandes de freelances au premier semestre 2018, par rapport au dernier semestre 2017. Les raisons : la multiplication des postes liés à des projets, l’augmentation du besoin en flexibilité, la facilité à répondre à des compétences très spécifiques et à utiliser plus efficacement les ressources de l’entreprise.

la newsletter du club inhouse

Le meilleur de l'actu RH et industrie chaque mois.

s'inscrire